La littérature policière s’efforce de refléter la société telle qu'elle a été, qu'elle est, ou qu'elle devient.
Est-ce prétendre, alors, qu’énigmes, crimes ou intrigues, ne sont que prétextes à évoquer des faits passés, actuels ou futurs, qu'ils soient politiques, économiques, sociaux, régionaux ou nationaux, voire internationaux ?
Certainement pas.
Néanmoins l'enquête policière se déroule dans un environnement donné. Enquêteurs et criminels sont des hommes et des femmes immergés dans ce contexte.
Pour ce qui est de l'environnement, dans mes polars, c'est le Sud. Le sud de la France, et plus particulièrement, le Var, ses paysages, son climat, la mer, la mentalité de ses habitants, l'apparente convivialité et la violence sous-jacente.

mercredi 13 juillet 2016

Biographie-bibliographie



Le fil conducteur de mes romans : des personnages fictifs, dont les principaux sont récurrents, impliqués dans des histoires évidemment imaginaires, mais qui se déroulent dans des lieux bien réels, que les lecteurs connaissent ou qu’ils souhaiteront connaître après la lecture, sur le littoral méditerranéen et plus précisément dans le Var.
L’affaire criminelle est toujours placée dans un contexte sociologique, politique, psychologique et même écologique, caractéristique de la France d’aujourd’hui.


BIOGRAPHIE

Naissance à Toulon. Marié, trois enfants.
Professeur agrégé de Sciences de la Vie et de la Terre, j'enseigne au début de ma carrière à Chamonix. Malgré la beauté des paysages de la vallée et des montagnes, la mer, mon midi, me manquent. J'obtiens ma mutation dans le Var et finis ma carrière au lycée de mon adolescence à Toulon.
Passionné par mon métier et par la matière que j'enseigne, je me fais connaître en publiant quatre essais de vulgarisation scientifique sur la génétique, l’ADN, l’évolution et l’écologie.
Depuis ma retraite je me consacre à l’écriture de fictions.
Un roman historique dans lequel je raconte l’histoire de ma famille d’immigrés italiens à Toulon avec, en arrière-plan, les deux guerres mondiales qui ont tant fait souffrir cette ville.
Puis une série de romans policiers ancrés dans le territoire varois, ses paysages, son climat, mais aussi la mentalité de ses habitants. Dans Crimes et sentiments, le premier, on fait connaissance avec plusieurs personnages que l’on retrouvera dans les suivants, dont le capitaine de police Félicien Aubin, atypique, mélancolique et nostalgique, mais humain et attachant.


CHEMIN D’ENFER 


Un homme égorgé dans les toilettes du TGV Nice-Paris.
Une polémique qui défraye la chronique en Provence : la ligne à grande vitesse doit traverser le beau pays varois et, pour certains, dénaturer ses paysages typiques.
Un gros bonnet de la mafia russe qui tire d’étranges ficelles.
Un tueur en série qui n’en est peut-être pas vraiment un.
Enquête difficile pour le capitaine Félicien Aubin et ses adjoints de la PJ toulonnaise, marqués par un terrible drame lors d’une affaire précédente.

Dans ce cinquième opus de la série, on retrouve les personnages familiers, attachants. Ils évoluent dans des lieux bien réels (la côte varoise et l’arrière-pays) et dans un contexte sociétal d’actualité (le projet de ligne à grande vitesse entre Marseille et Nice).

Les Presses du Midi. 18 €. ISBN 978-2-8127-0754-4


CRIMES ET SENTIMENTS

Dans la petite station balnéaire de Bandol, un homme est retrouvé mort dans une chambre d’hôtel. Assassiné d’une bien étrange façon. Dans le même temps, une lettre retrouvée dans un tiroir à double fond d’un meuble ancien, relate un crime commis il y a longtemps dans cette même ville.
Le lieutenant de police Félicien Aubin mène cette double enquête. Il n’a rien d’un héros. Écorché vif, révolté, sensible à la misère humaine, il est bouleversé par les basculements tragiques de plusieurs vies innocentes à la suite du coup de folie imprévisible d’un être pourtant raisonnable. Coupable ou innocent, la frontière est parfois ténue.
Ce polar écolo social est une critique, un peu désespérée, de nos sociétés modernes, inhumaines, inégalitaires, individualistes et violentes.
L’enquête, nous fait découvrir le milieu de la voile de compétition et en particulier la prestigieuse Coupe de l’America et ses péripéties secrètes, notamment une affaire mystérieuse d’espionnage technologique entre deux des principaux syndicats qui participent à l’épreuve.
On le suivra à Barcelone, Valence, Marseille et La Rochelle. Mais aussi à Bandol, Sanary et Toulon.

Les Presses du Midi. 16 €. ISBN 978-2-8127-0725-4


LE LABORATOIRE DU DIABLE

Le lieutenant Félicien Aubin, toujours confronté à ses angoisses existentielles, est chargé d’une affaire particulièrement sordide concernant la disparition d’un enfant d’une dizaine d’années dans un village du midi de la France : Le Revest-les-Eaux, près de Toulon.
Après quelques fausses pistes et la découverte de plusieurs autres disparitions d’enfants du même âge dans la région, l’enquête va conduire les policiers sur une piste inattendue, dans le milieu de la recherche en génétique et en particulier l’eugénisme. Des notables, des personnalités du monde médical, des scientifiques, sont impliqués dans une machination qui ne vise pas que l’enrichissement personnel.
Au final, les enquêteurs découvriront un vaste complot qui a des ramifications dans plusieurs pays.

Les Presses du Midi. 18 €. ISBN 978-2-8127-0332-4


EN ATTENDANT SARAH

Un polar différent des deux premiers, qui mêle amour et intrigues, dans un contexte social, politique, écologique et psychologique. Un roman dense, riche en événements ancrés dans l’actualité.
Plusieurs affaires s’entrecroisent dans l’univers glauque de l’immobilier varois où l’argent coule à flots.
Deux faits divers défrayent la chronique : l’assassinat d’une jeune femme impliquée dans l’écologie à Sanary-sur-Mer et la disparition d’une journaliste vedette qui enquête sur un conflit opposant des promoteurs immobiliers au Conservatoire du littoral à propos de la vente de superbes terrains appartenant à la Marine nationale sur la presqu’île de Saint-Mandrier avec vue sur la rade de Toulon.
Le capitaine Félicien Aubin – eh oui, il a pris du galon – parviendra-t-il à remettre à leur place les pièces brûlantes de cet étonnant puzzle ?
Les personnages, dont nous avons déjà fait connaissance dans les deux polars précédents évoluent dans les cités ensoleillées du littoral varois : Sanary-sur-Mer, La Seyne-sur-Mer, Toulon, et les paysages magnifiques de la presqu’île de Saint-Mandrier et ceux du Gros Cerveau avec sa vue panoramique s’étendant des îles d’Hyères aux calanques de Cassis.

Les Presses du Midi. 16 €. ISBN 978-2-8127-0449-9


LE RÈGNE DE SATURNE

Une femme d’une cinquantaine d’années est victime d’un accident sur la route de Toulon à Saint-Tropez.
Elle est grièvement blessée, mais ses jours ne sont pas en danger. Elle meurt néanmoins dans des circonstances troublantes durant son transfert à l’hôpital de Toulon.

Le mari, médecin, et le fils, étudiant en droit, vivent des moments pénibles, notamment lorsqu’ils sont amenés à reconnaître le corps de la femme qu’ils ont aimée.
Le garagiste, chez qui est entreposée l’épave de la voiture, constate que la colonne de direction a été sabotée.
L’enquête policière, menée par le capitaine Félicien Aubin, commence à ce moment-là.
On découvre que la victime avait une liaison avec un membre d’une secte, « L’âge d’or ».
Stupeur : à l’occasion d’une partie de golf, le mari reconnaît sa femme, morte depuis plusieurs semaines. Elle est accompagnée d’un homme qui s’avère être le gourou de la secte. Il a pourtant bien reconnu le cadavre de son épouse à la morgue de l’hôpital.
Profondément bouleversé par cette étrange apparition, mais évidemment incrédule, il décide d’enquêter de son côté.
Découverte d’un complot dans le but d’expérimenter les effets d’une substance produite par nanotechnologie, capable d’agir contre la maladie d’Alzheimer, et susceptible de rapporter gros aux dirigeants de la secte.
L’hypothèse de la substitution de la femme blessée lors de l’accident par le cadavre d’une SDF plus ou moins maquillé pour tromper le mari, paraît de plus en plus crédible.
L’amant de la femme du médecin est assassiné sauvagement. Peut-être en savait-il trop sur les agissements du gourou de la secte.
La fin, inattendue et tragique, révèle une tout autre vérité.

Les Presses du Midi. 17 €. ISBN 978-2-8127-0562-5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire